Haussmann, femme fatale

Après quelques dérives orientées par des discussions décousues-engagées autour des genres et sexualités de l’espace urbain, rdv cette fois pour une dérive urbaine armée de vernis à ongles, aussi appelé « peinture des folles ». Petites actions invasives de mini peinture en bâtiment visant à maquiller l’espace public-que. Créons ensemble une micro-signalétique superficielle, vulgaire et glamour. La […]