Haussmann, femme fatale

• 7 janvier 2018 17h00 • Place de la Madeleine

Après quelques dérives orientées par des discussions décousues-engagées autour des genres et sexualités de l’espace urbain, rdv cette fois pour une dérive urbaine armée de vernis à ongles, aussi appelé « peinture des folles ».

Petites actions invasives de mini peinture en bâtiment visant à maquiller l’espace public-que.

Créons ensemble une micro-signalétique superficielle, vulgaire et glamour.
La magie du top-coat pour réchauffer une ville drag.

Apportez votre flacon « Girly grunge », « Princess Dream » ou « Daisy Satin », et retrouvez-nous à la Madeleine.

Dans un premier temps, prenons un moment pour se mettre du vernis les unes les autres, et pour découvrir les noms de leurs couleurs, qui deviendront nos nouveaux pseudonymes d’activistes du flacon.

Puis allons mettre en beauté les ongles incarnés des boulevards, iriser les trottoirs, revernir les devantures, barbouiller les monuments, french manucurer les lampadaires, redessiner les contours des places… Aplats, motifs, petits mots, posons notre griffe secrète dans les recoins écaillés.

Bien déborder.