IMAGE ET CREATION AU FEMININ

• 29 mai 2015 • 

Journée d’étude et rencontre avec Esther Ferrer

Souvent invisibles, souvent cantonnées au rôle de muses ou de modèles, souvent ignorées comme le fut longtemps Camille Claudel, les femmes peinent à s’insérer dans un univers créatif résolument masculin. Cependant, au cours du XXème siècle, l’artiste féminine sort de l’ombre, se donne à voir, mais donne surtout à voir ses créations, en s’installant définitivement comme une et entière dans le paysage artistique.

9h15 Anne-Laure Vernet – Université de Lorraine : Des femmes en art : forces et écueils d’une illégitimité subversive

9h40 Martine Heredia Crimic – Paris-IV : Image de soi et métamorphoses : les portraits revisités d’Esther Ferrer

10h05 Jacques Terrasa – Paris-IV La part des anges, installation d’Esther Ferrer : quand l’œuvre ne tient qu’à un fil

11h00-12h00 Rencontre et entretien avec Esther Ferrer

14h00 Anne Puech – Université d’Angers : Projections picturales du féminin sur les murs de l’espace public. Le travail de rue de Bastardilla (Bogotá), de Btoy (Barcelone) et de Nuria Mora (Madrid).

14h25 Renée Clémentine Lucien – Paris-IV : Les performances d’Ana Mendieta, variations autour d’un / de mon corps.

14h50 Juan Carlos Baeza Soto – Université de Cergy-Pontoise : Regina José Galindo (Guatemala, 1974), performance et nettoyage social : la plaie et le couteau de l’Histoire

15h45 Shiyan Li – Université d’Aix-Marseille : À partir de deux coups de feu historiques – la performance féminine dans l’art contemporain chinois

16h10 Karine Bergès – Université de Cergy-Pontoise: Sexualités dissidentes et performance transféministe: le “pornoterrorisme” de Diana J. Torres

Lieu : Auditorium du musée Rodin – 21 bd des Invalides, 75007 Paris

Entrée Libre