CONFÉRENCE PAR GIULIA CAMIN

“ La publicité vend bien plus qu’uniquement des produits. Elle vend des valeurs, des images, des concepts d’amour, de sexualité, de romantisme, de réussite et surtout de normalité. La publicité nous dit qui nous sommes et ce que nous devrions être.” Jean Kilbourne, Can’t Buy Me Love, 1999.

L’imagerie des publicités contemporaines constitue un atlas d’iconographies sexistes discriminatoires. Déconstruire et analyser ces images diffusées par les média est un acte de militantisme nécessaire au combat contre toute forme de discrimination. Développer un regard critique à l’égard des images commerciales qui nous entourent permet de dévoiler et démasquer les stéréotypes culturels auxquels ces publicités font référence. Humour misogyne, femmes-objet, corps normés qui s’offrent aux regards masculins, hyper-érotisation de l’enfance, clichés de couples ou de familles basés sur la construction des normes de genre ces sont désormais les sujets incontournables du monde du publisexisme. Des iconographies précises représentent ces stéréotypes et transmettent des messages politiques offensifs qui déforment la réalité et amplifient ainsi la violence faite aux femmes et aux personnes LGBT.
Disposons-nous d’outils pour les reconnaitre ? D’armes pour les combattre? En somme, quelle stratégie adopter ?

Giulia Camin est une blogueuse féministe italienne qui habite et travaille à Paris depuis 2010. Historienne de l’art contemporain diplômée à Venise, collabore avec Lorella Zanardo pour le blog de “ Il Corpo delle Donne” ( Le corps des femmes), fait partie de la rédaction du blog Bambole&Diavole et a fait partie du projet/blog “Un altro genere di comunicazione” ( un autre genre de communication) dédié aux études de genre.

Lieu : Ecole du Louvre, Porte Jaujard

Tarif : Entrée Libre

Réservation obligatoire par mail pour les personnes extérieures à l’Ecole : polychrome.edl@gmail.com