Traduire en cuir

• 17 mars 2017 16h00 • Bétonsalon

En quoi la traduction est-elle si queer ? Cette conférence interroge la possibilité d’un lien inhérent entre queerness — ce signifiant linguistique, culturel ou théorique, toujours indistinct et en mouvement, d’une identité de genre ou d’une sexualité non-normative — et l’éthique de la traduction : au sens strict d’un transfert de sens, exprimé à l’écrit ou l’oral, entre un système de langage et un autre; ou au sens figuré de traduction interculturelle, de transculturation ou d’autres formes de transfert symbolique, pas seulement de texte mais aussi de culture visuelle. Ici, la figure du traducteur queer est conceptualisée comme un soi complexe et multiface, avec un corps instrumentalisé, des désirs sexuels, des passions personnelles et des engagements politiques qui s’étendent bien au-delà de l’acte de traduction, sans oublier les affiliations académiques, pédagogiques ou professionnelles qui entrent aussi en jeu.

Christopher Larkosh est Professeur Associé au sein du département de portugais à l’Université du Massachusetts Dartmouth (USA). Ses recherches comparatives se penchent également sur les langues et cultures nationales au delà du monde lusophone (Argentine, Québec, Italie, Turquie, Inde, Japon).

Lieu : Bétonsalon, 9 esplanade Pierre Vidal-Naquet, 75013 Paris
Salle accessible aux personnes se délaçant en fauteuil roulant.